Produit ajouté à la liste de souhaits

LIVRAISON OFFERTE & RETOURS GRATUITS PROLONGES JUSQU'AU 31 DECEMBRE hors objets lourds, fragiles et volumineux

Naturel blanc noir
Naturel blanc noir
Naturel blanc noir

C’est à Cebu, aux Philippines, que sont tressées à la main les chaises Panchami. Le rotin est travaillé par des artisans qui transmettent l’art de la vannerie de génération en génération. Ces chaises tricolores réinterprètent un modele traditionnel philippin en lui ajoutant de la couleur : des fibres teintées manuellement en noir ou en blanc dialoguent avec les nuances naturelles. Ces assises confortables aux lignes modernes peuvent être complétées par un coussin de couleur.

Escale

C’est à la machette que les artisans-agriculteurs vont récolter le rotin dans la jungle impénétrable de l'île. Cette liane épineuse et sauvage qui peut mesurer jusqu'à 200 mètres de long est rapportée à l’atelier pour être triée, lavée, séchée avant d’être tissée par des mains expertes. Pour fabriquer les chaises Panchami, les artisans utilisent plusieurs brins flexibles qu’ils entrecroisent selon les règles de la vannerie « clayonnée », avant de finir le travail à la flamme, supprimant ainsi les aspérités pour obtenir une finition parfaite.

« Cebu est la ville du rotin. Il y a une vingtaine d'années, il y avait une quarantaine d’ateliers de vannerie, aujourd’hui, il n’y en a plus que cinq. Nous travaillons toujours avec la même équipe dirigée par une femme, Monica, qui veille à la qualité de nos meubles en rotin. » Franck Singler, directeur des achats de la CFOC

Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Panchami

Tabouret Butterfly en rotin et fer forgé

275,00 €

Ou payer avec

Couleur
Taille
100% secure payments

Alerte disponibilité


Quantité Produit non disponible

Référence du produit 002873

Une question ? Contactez notre Service Clients

C’est à Cebu, aux Philippines, que sont tressées à la main les chaises Panchami. Le rotin est travaillé par des artisans qui transmettent l’art de la vannerie de génération en génération. Ces chaises tricolores réinterprètent un modele traditionnel philippin en lui ajoutant de la couleur : des fibres teintées manuellement en noir ou en blanc dialoguent avec les nuances naturelles. Ces assises confortables aux lignes modernes peuvent être complétées par un coussin de couleur.

Escale

C’est à la machette que les artisans-agriculteurs vont récolter le rotin dans la jungle impénétrable de l'île. Cette liane épineuse et sauvage qui peut mesurer jusqu'à 200 mètres de long est rapportée à l’atelier pour être triée, lavée, séchée avant d’être tissée par des mains expertes. Pour fabriquer les chaises Panchami, les artisans utilisent plusieurs brins flexibles qu’ils entrecroisent selon les règles de la vannerie « clayonnée », avant de finir le travail à la flamme, supprimant ainsi les aspérités pour obtenir une finition parfaite.

« Cebu est la ville du rotin. Il y a une vingtaine d'années, il y avait une quarantaine d’ateliers de vannerie, aujourd’hui, il n’y en a plus que cinq. Nous travaillons toujours avec la même équipe dirigée par une femme, Monica, qui veille à la qualité de nos meubles en rotin. » Franck Singler, directeur des achats de la CFOC

Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Pour compléter

Pour compléter

Panchami
275,00 €