Produit ajouté à la liste de souhaits

Notre entrepôt prend congé du 6 au 21 Août : les délais de livraison seront allongés durant cette période. Pour toute commande pressée, vous pouvez nous contacter.

Gris noir
Gris noir
Gris noir
Gris noir
Gris noir
Gris noir
  • Les pièces de la collection Samsara sont confectionnées à la main au sein d'un atelier familial, situé dans un village près de Ninh Binh au Vietnam. Mais la soie vient d’une toute autre région vietnamienne, plus au sud : les kimonos bicolores Samsara sont en soie de Da Nang, naturellement froissée, et reconnue pour ses qualités de confort exceptionnelles et son toucher unique.

    Escale

    A lui seul, le kimono raconte l'histoire du Japon.  Il apparait dès le VIIème siècle, on le nomme alors kosode. C'est un simple sous-vêtement comme on en portait en Chine, ajoute à un pantalon ou à une jupe. Au fil des siècles, l'influence chinoise diminue, le kosode change de statut : porté par les hommes comme par les femmes, il devient vêtement à part entière, il s'enrichit de broderies et de fils d'or. Le kimono a trouvé sa place : il est devenu le symbole du pays du Soleil Levant. 

    J'ai voulu jouer la légèreté des matières. Le kimono s'adapte ainsi a nos vies modernes. Confortable, agréable à porter, merveilleusement raffiné.

    Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Samsara

Kimono bicolore en soie de Da Nang

150,00 €
Couleur
100% secure payments
Quantité

Une question ? Contactez notre Service Clients

  • Les pièces de la collection Samsara sont confectionnées à la main au sein d'un atelier familial, situé dans un village près de Ninh Binh au Vietnam. Mais la soie vient d’une toute autre région vietnamienne, plus au sud : les kimonos bicolores Samsara sont en soie de Da Nang, naturellement froissée, et reconnue pour ses qualités de confort exceptionnelles et son toucher unique.

    Escale

    A lui seul, le kimono raconte l'histoire du Japon.  Il apparait dès le VIIème siècle, on le nomme alors kosode. C'est un simple sous-vêtement comme on en portait en Chine, ajoute à un pantalon ou à une jupe. Au fil des siècles, l'influence chinoise diminue, le kosode change de statut : porté par les hommes comme par les femmes, il devient vêtement à part entière, il s'enrichit de broderies et de fils d'or. Le kimono a trouvé sa place : il est devenu le symbole du pays du Soleil Levant. 

    J'ai voulu jouer la légèreté des matières. Le kimono s'adapte ainsi a nos vies modernes. Confortable, agréable à porter, merveilleusement raffiné.

    Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Pour compléter

Samsara
150,00 €