Produit ajouté à la liste de souhaits

Soldes : jusqu'à - 30% sur une sélection d'articles

Gris noir
Gris noir
Gris noir
Gris noir
Bleu indigo terracot
Gris noir
Gris noir
Ivoire noir
Ivoire noir
Ivoire noir
Ivoire noir
Ivoire noir
Noir ivoire

Les pièces de la collection Samsara sont confectionnées à la main au sein d'un atelier familial, situé dans un village près de Ninh Binh au Vietnam. Mais la soie vient d’une toute autre région vietnamienne, plus au sud : les kimonos bicolores Samsara sont en soie naturelle de Da Nang, naturellement froissée, et reconnue pour ses qualités de confort exceptionnelles et son toucher unique.

Escale

A lui seul, le kimono raconte l'histoire du Japon.  Il apparait dès le VIIème siècle, on le nomme alors kosode. C'est un simple sous-vêtement comme on en portait en Chine, ajoute à un pantalon ou à une jupe. Au fil des siècles, l'influence chinoise diminue, le kosode change de statut : porté par les hommes comme par les femmes, il devient vêtement à part entière, il s'enrichit de broderies et de fils d'or. Le kimono a trouvé sa place : il est devenu le symbole du pays du Soleil Levant. 

J'ai voulu jouer la légèreté des matières. Le kimono s'adapte ainsi a nos vies modernes. Confortable, agréable à porter, merveilleusement raffiné.

Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Samsara

Kimono bicolore en soie de Da Nang

150,00 €

Oney

Taille
Couleur
100% secure payments
Quantité

Référence du produit 002660

Une question ? Contactez notre Service Clients

Les pièces de la collection Samsara sont confectionnées à la main au sein d'un atelier familial, situé dans un village près de Ninh Binh au Vietnam. Mais la soie vient d’une toute autre région vietnamienne, plus au sud : les kimonos bicolores Samsara sont en soie naturelle de Da Nang, naturellement froissée, et reconnue pour ses qualités de confort exceptionnelles et son toucher unique.

Escale

A lui seul, le kimono raconte l'histoire du Japon.  Il apparait dès le VIIème siècle, on le nomme alors kosode. C'est un simple sous-vêtement comme on en portait en Chine, ajoute à un pantalon ou à une jupe. Au fil des siècles, l'influence chinoise diminue, le kosode change de statut : porté par les hommes comme par les femmes, il devient vêtement à part entière, il s'enrichit de broderies et de fils d'or. Le kimono a trouvé sa place : il est devenu le symbole du pays du Soleil Levant. 

J'ai voulu jouer la légèreté des matières. Le kimono s'adapte ainsi a nos vies modernes. Confortable, agréable à porter, merveilleusement raffiné.

Valérie Mayéko Le Héno, directrice de la création

Samsara
150,00 €