cat-icon

Furoshiki


Au Japon, l’emballage est un art.

Au Japon, depuis toujours, on pratique le Furoshiki, l’art d’emballer avec du tissu. Résistant et fonctionnel lorsqu’il sert à protéger ou à transporter des biens, le Furoshiki peut devenir élégant et raffiné s’il est destiné à envelopper un cadeau. Tout dépend du choix du tissu, des nœuds, et du délicat travail de pliage.  

 

Furoshiki d’hier et d’aujourd’hui. Utilisés à l’origine pour emballer les trésors impériaux, il faut attendre la mode des bains publics pendant la période Edo pour que cette technique prenne le nom de Furoshiki (furo signifiant bain en japonais). Pendant qu’ils profitent des bains de vapeur, les Japonais rangent leurs kimonos dans des tissus pour mieux les différencier. Le Furoshiki est alors adopté dans la vie quotidienne. Réutilisable et écologique, c’est aujourd’hui une alternative aux sacs et aux papiers cadeaux, avec de nombreuses façons de donner une seconde vie à un Furoshiki : en sac d’appoint pour porter son bento ou des livres, pour apporter un cadeau à un dîner, chez soi en élément de décoration…

Un nouvel art d’offrir. Au Japon, donner un cadeau est une expérience, l’emballage compte autant que l’objet qu’il contient. Il témoigne de la considération, l’amitié et l’affection que l’on porte à son destinataire. Avec le Furoshiki, un peu de patience et de savoir-faire, on peut réaliser des paquets insolites aux formes parfois surprenantes.

Adopter le Furoshiki, c’est répéter des gestes qui ont traversé les siècles ; c’est donner du sens à son cadeau en lui apportant une note poétique et créative.


 

cat-icon

Apprendre l'art du Furoshiki