cat-icon

La laque, une brillante signature


Elle fascine par son éclat, sa perfection, son toucher doux et sensuel; érigée au rang d'Art depuis des millénaires, la laque est certainement un des artisanats les plus emblématiques d'Asie. De la résine naturelle extraite de la sève du laquier jusqu'aux plateaux Signature ou aux tabourets Ming, chaque objet laqué de la CFOC est le témoignage d'un voyage dans le temps et l'espace. Plus qu'une marque de fabrique, la laque est pour nous une brillante signature.

Une résine naturelle

Chaque année, on récolte la sève du Laquier, un arbre originaire du Vietnam. Cette résine, une fois décantée et colorée de pigments, est mélangée à de la terre pour obtenir la laque. Appliquée sur du bois (bambou, hévéa, noix de coco…), elle vient sublimer les créations de Valérie Mayéko Le Héno, les métamorphosant en objets qui embelliront votre intérieur. 

Comme le nombre de fils pour le cachemire, c’est le nombre de couches qui détermine la qualité de la laque. Certains objets peuvent recevoir jusqu’à huit couches. Elles sont poncées et polies avec soin, les artisans respectant une série d’étapes et de temps de séchage nécessaire pour obtenir un résultat parfait. Comme un véritable rituel transmis d’une génération à l’autre.  

« Nos parents ont créé l’atelier il y plus de quarante ans ; nous avons aujourd’hui seize artisans qui travaillent pour nous et une dizaine de familles du village qui récoltent la laque. La qualité de notre travail est pour nous essentiel, nous en sommes très fiers. La CFOC nous a permis de créer de nombreux emplois, nous voulons que cela dure. » 

Cuong et Huong, directeurs d’un atelier de Laque partenaire de la CFOC dans la région de Hanoi.

L'audace de la laque

À chaque collection, la laque donne le ton. Le sépia, le noir et le sable ont accueilli au fil des années le bleu glacier, le terracotta, l’ambre,l’indigo…  Aujourd’hui le vert sauge, le bleu andaman, le bleu aqua. La CFOC propose en permanence une dizaine de coloris de laque. L’hiver dernier, elle a innové avec une finition mate. Ce printemps, pour la première fois depuis sa création en 2012, le plateau Signature se couvre de motifs. Sa surface brillante s’anime de lignes géométriques, comme les dessins dans les graviers des jardins japonais. Seuls des ateliers spécialisés sont capables de réaliser cette délicate sérigraphie manuelle. Leur travail est un parfait exemple de la rencontre unique entre des gestes ancestraux et une créativité exigeante et moderne. Une rencontre très chère à la CFOC.

« Pour la laque, nous travaillons avec des artisans de Chine, du Myanmar et du Vietnam. Valoriser ces savoir-faire fait partie de notre héritage. » Valérie Mayéko Le Héno

L'Art de la laque